Fin 1996 après neuf mois passés à Madrid, je m'installais à Angers. Des amis me présentèrent une drôle de petite femme assez exceptionnelle, Marie, qui me fit découvrir le livre "Dialogue avec l'Ange" de  Gitta Mallasz.

Je dois dire que j'ai mis du temps à aborder ce livre, malgré qu'il fit tout de suite un vif écho en moi. Après sa lecture j'ai réalisé cette peinture en état méditatif.

Je retourne régulièrement à ce texte depuis 20 ans, il m'a accompagné durant la période de confinement.

dialogue avec l'ange.jpg

Page 256 - Dialogue avec l'Ange - Éditeur Aubier - 2010

Un livre regroupant des textes recueillis par Gitta Mallasz

livre dalogie a l a.jpg
claire 4l.jpg

"Beith"

Coll. privée
80 X 60 cm
Technique mixte sur papier 1998

"La sphère de Lumière se trouve chez moi
Je descend chez toi – Tu montes chez moi"

"La sphère est plus lourde que le globe terrestre…
mais l’enfant joue avec elle parce qu'il est fait de la même matière de lumière"
Dialogue avec l'ange

Le titre ne s'est pas imposé tout de suite, c'est en découvrant la symbolique des couleurs et la forme de la lettre Beith " ב " qu'il s'est imposé.


La lettre " ב" Beith:
"La maison" Bleu azur et or


"Beith, initiale du mot "Baroukh" est utilisé pour bénir. Baraka signifiant bénédiction.. Cette lettre aurait été choisie par "l'Eternel" pour présider à la création du monde. Ceci entraînant qu'en tant qu'enfants d'Aleph-Beth, "Père-Mère"; nous sommes tous bénis, quels que soient nos choix et/ou nos erreurs"

Le livre Dialogue avec l'Ange a fait le tour du monde et son audience a débordé les cercles habituels de lecture de ce type d'ouvrage. Le violoniste Yehudi Menuhin fut un des premiers lecteurs, ainsi que Pierre Emmanuel. Le guitariste Narciso Yepes s'impliqua dans la traduction espagnole. Diverses personnalités, artistiques en particulier, comme Juliette Binoche, mais également Françoise Hardy ou Ludmila Mikaël en France en ont parlé comme d'un ouvrage important dans leur vie privée. Michel Cressole, critique à Libération, commenta en 1990 après sa lecture : « C’est le manifeste esthétique radical ! ». Elisabeth Kübler-Ross, la célèbre psychiatre américaine, « l'a lu et relu sans jamais se lasser ».

ADDA Association pour la Diffusion des Dialogues avec l’Ange http://ad-dialoguesange.org/